PROJET D’EHPAD A RILHAC : QUE VOULONS-NOUS VRAIMENT ?

Ca me rappelle quelque chose…  (voir article de ce blog du 11 août 2008)

Quelle belle leçon nous donne la jeunesse… A savourer sans modération et à méditer.

 

http://www.dailymotion.com/video/xo3yv5


CONSEIL MUNICIPAL DU 23/02/2012

Interventions du groupe « un Avenir pour Rilhac-Rancon »

fichier pdfdébat orientation budgétaire (1)

fichier pdf PLH (1)



UN PROBLEME DE SANTE PUBLIQUE A RILHAC-RANCON ?

Une concentration anormale de cas de sclérose

latérale amyotrophique…

 

Ainsi que nous vous l’avions promis dans notre précédent article, l’association A.V.E.N.I.R reste vigilante. Nous avons collecté quelques éléments supplémentaires, qui nous confortent dans notre point de vue et méritent d’être considérés. 
A la lecture  tout d’abord des deux rapports établis par l’Institut National de Veille Sanitaire en 2006 : « Etude d’incidences des cancers à proximité des usines d’incinération d’ordures ménagères » d’une part, « Etude d’imprégnation par les dioxines des populations vivant à proximité d’usines d’incinération d’ordures ménagères », d’autre part, la perplexité demeure de mise : certes les conclusions générales semblent plutôt rassurantes… mais aucune garantie n’est apportée quant à l’innocuité sur le moyen et le long terme de la pollution par les dioxines-furannes et les différents métaux lourds qui sont dispersés dans l’atmosphère après combustion sous forme de nano-particules, et se trouvent donc ensuite inhalés  ou concentrés dans certains aliments produits localement (lait, légumes…).
L’inquiétude persiste à la lecture du compte-rendu  officiel établi par Limoges Métropole pour la Commission Locale d’Information et de Surveillance (C.L.I.S) du 2 juin 2010 : (suite…)



Incinérateur de Beaubreuil : Sommes-nous concernés ?

Aux portes de Rilhac se dresse l’incinérateur de Beaubreuil, dont le panache de fumée se répand très fréquemment, par vent dominant de sud-ouest, sur  la partie de notre commune proche du Palais.

Limoges Métropole a confié au privé Véolia la gestion de cet équipement collectif, qui serait, à se fier aux discours officiels, tout à fait satisfaisant : les normes seraient respectées, les rejets  désormais mieux contrôlés que par le passé, les déchets incinérés permettraient une réelle valorisation énergétique… Mais faut-il  se contenter de cette version rassurante, notamment en matière de santé publique ?
Même mis aux normes, un incinérateur demeure de fait une source préoccupante de pollution, dont on ne mesure que très partiellement l’ampleur puisque sur les 2000 composants qui résultent de la combustion des ordures seulement 50 font à ce jour l’objet de contrôles. De plus si les émissions de dioxines par tonne de déchets ont diminué, les tonnages de déchets incinérés ont en revanche augmenté dans le même temps …
Car il faut donner à manger à tout prix aux trois fours de Beaubreuil ! Comme l’incinérateur est surdimensionné par rapport à la taille de l’agglomération de Limoges et que Véolia cherche à rentabiliser son affaire, les déchets  non recyclables de Limoges Métropole ne suffisent qu’à faire tourner l’incinérateur à 50% : on ira donc chercher le plus possible à l’extérieur des déchets non triés ou industriels, ce qui conforte le département de la Haute-Vienne dans son refus de fait de mettre en place le tri sélectif, et amène le Préfet de région à autoriser la communauté de communes de Guéret à venir brûler ses ordures à Beaubreuil… Qui pourrait se satisfaire d’une situation aussi absurde … sauf ceux qui y ont intérêt ?
Restons vigilants sur ce dossier, et exigeons de disposer d’une information complète. L’association A.V.E.N.I.R  pour sa part s’y efforcera . 



INSOLITE

(rédaction : Didier Tescher)

Si vous vous promenez en ce moment du côté de la mairie, regardez attentivement les toits du bâtiment. Et dites-nous ce que ça vous inspire...



Michel TAMISIER - SAINT-YRI... |
ENSEMBLE POUR SAINT-BONNET-... |
courrierapolitique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | fndouai2008
| christinescellemaury
| Construire avec vous le du ...