EHPAD : réunion du 03/12/2008

(Rédaction : Arnaud Bouhier)

Ce comité fut par son contenu très peu instructif, nous avons simplement débattu de la situation géographique du bâtiment sur le terrain acheté par la mairie à l’aide d’un support photo….

 

A chacune des questions d’un membre du comité, le programmiste répondait invariablement par « on pourrait imaginer … » ou « à vous de voir comment vous pourriez faire », difficile de se sentir soutenu ou orienté. Cela me laisse quelques doutes sur ses réelles compétences…

 

De plus, il semble très embarrassé par chaque question financière et notamment sur les différences de coût relevées par le représentant du Conseil Général (75000 € en théorie et 95000 € selon le programmiste).J’ai posé la question de savoir si nous pouvions avoir un regard sur le budget détaillé du projet, mais il m’a répondu de m’adresser au maître d’œuvre c’est à dire Mr Le Maire, lequel ne m’a pas répondu, (transparence,transparence, …) Contrairement à l’article paru dans le Popu, le surcoût n’est pas lié aux normes HQE mais bien à un calcul encore opaque du programmiste sur les salaires du personnel notamment et d’autres paramètres à définir…

 

Nous n’avons pas réussir à déterminer réellement où se situera le parking et le maire semble très flou sur sa vision à venir du terrain qui se trouve entre les lotissements du Gué du Marchand et du Moulin de la Mazelle. Nous pensions y faire un parc arboré mais cela n’a pas été retenu.

 

 

Enfin, il y a eu un long débat sur la possibilité d’avoir un parc animalier au sein de l’EHPAD afin de donner un thème à notre établissement : moutons, chèvres, poules, lapins…Cela a interpellé une employée municipale qui imaginait le personnel communal en train de nourrir la basse-cour. Je suis intervenu afin d’expliquer que ce genre de projet devait être porté par les résidents de l’EHPAD et son directeur et non par le comité de pilotage , ce qui a clôturé le débat.

 

Sinon, contrairement à l’article paru dans le Popu, le surcoût n’est pas lié aux normes HQE mais bien à un calcul encore opaque du programmiste sur les salaires du personnel notamment et d’autres paramètres à définir…

 

Sinon, rien !



5 commentaires

  1. la grenouille 14 décembre

    Merci Monsieur Bouhier pour ce compte-rendu. C’est important de connaitre les dessous d’un projet comme celui-ci. Si un jour nous avons droit à une réunion d’information (je crois qu’il faut malheureusement définitivement abandonner l’idée d’une réunion de concertation…), les rilhacois goberont moins facilement le côté bien propre et bien consensuel qu’ils ne manqueront pas de nous offrir sur un plateau.
    Mais dites-moi ce programmiste, par qui a -t-il été choisi ? C’est un appel d’offre ?

    Répondre

  2. belles pommes 17 décembre

    Il faut tjs se demander comment les programmistes sont payés. Le plus souvent au pourcentage du projet, il faut tjs des exces pour gagner un peu plus, au détriment de nos impots

    Répondre

  3. AdieuPétrole 17 décembre

    Pour ce qui est du programmiste, sa rémunération est normalement forfaitaire et ne tient pas compte des évolutions du coût du projet ; en effet, la proposition chiffrée qu’il a formulée pour effectuer cette mission a du en principe être évaluée en fonction du temps passé pour élaborer le programme. Pour s’en assurer, il suffit de consulter les pièces de son marché.

    Dans une opération de bâtiment public, seul le montant de la rémunération du maître d’oeuvre peut être amenée à augmenter si le coût de la construction augmente. En effet, sa rémunération est le résultat du produit de l’estimation prévisionnelle des travaux par le taux de rémunération du maître d’oeuvre (celui varie entre 10 et 15% en fonction de l’importance du projet et de sa complexité).

    Nota : le Maire n’est pas le maître d’oeuvre mais le représentant de la maîtrise d’ouvrage ; la maîtrise d’oeuvre pour un projet de ce type est souvent une équipe pluridisciplinaire composée d’un architecte et de bureaux d’études techniques spécialisés en structure,en électricité, en chauffage, en économie de la construction, …

    Répondre

  4. Anonyme 18 février

    Il y a des bruits qui courent comme quoi l’EHPAD ne se ferra pas !!!!!
    Monsieur le maire doit être déçu.

    Répondre

  5. avenirrilhacrancon 19 février

    En fait, pour l’instant, mais c’est vrai aussi depuis le début de ce dossier, la mairie navigue à vue sur un projet qu’elle ne maîtrise pas. En effet, les financements sont en partie extérieurs (Conseil Général, État) et, surtout, la décision d’ouverture ou non ne relève pas de la compétence de la mairie … alors vite, une médiathèque pour donner le change !

    Répondre

Laisser un commentaire

Michel TAMISIER - SAINT-YRI... |
ENSEMBLE POUR SAINT-BONNET-... |
courrierapolitique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | fndouai2008
| christinescellemaury
| Construire avec vous le du ...