CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2008

Pour cause de vacances, vous n’aurez qu’en milieu de semaine notre compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 11 avril. Vous y lirez comment Roland Izard traite son opposition. Vous y découvrirez également la haute opinion que notre Maire a de cette assemblée et le rôle qu’il entend lui voir jouer. Vous y apprendrez enfin comment les Conseillers de la majorité se débrouillent pour ne pas voter une motion émanant de la minorité, même si la-dite motion paraissait opportune et justifiée, quand bien même cette motion avait été votée en l’état par le Conseil Municipal de Limoges…



12 commentaires

1 2
  1. La grenouille 19 avril

    Mon cher Pascal,
    Me voici rassuré sur vos clarifications, néanmoins lorsque vous mentionnez des programmes similaires, vous oubliez sans doute que l’un était largement inspiré de l’autre… Moi quand j’étais mauvais élève et que je copiais sur mon voisin, je marquais ses bonnes réponses. J’avais une bonne note. Un mois après j’étais incapable de me souvenir de ces réponses car elles n’étaient pas miennes.

    Mon cher Eric,
    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me faire partager la prose de Mr Izard.

    Il reflète encore et toujours la personnalité du Maire et non celui du Conseil Municipal. Louis XIV disait : “l’Etat c’est moi”… Roland Izard écrit “la mairie, c’est moi !” A croire que les rilhacois qui ont voté ne l’ont fait que pour un seul nom. Moi je me souviens pourtant que j’ai voté pour 27 personnes…

    Comme le souligne la Sittelle, c’est en son nom propre qu’est rédigé ce tract. Je me demande s’il l’a soumis à sa majorité.
    Ceci pour souligner que tout cela n’est qu’une question de pouvoir, uniquement de pouvoir…

    Le pouvoir attire, fait peur, change les hommes.

    Première question : Que fait un homme (ou une femme) qui devient chef ? Il dirige, bien sûr. Mais il y a celui qui délègue, qui s’entoure de collaborateurs efficaces et partage le pouvoir (les responsabilités) avec eux.
    Et puis, il y a celui qui ne partage pas le boulot, qui fait tout et ne distribue que le strict nécessaire (obligatoire) qu’il se débrouille néanmoins pour superviser, sous prétexte que ses collaborateurs ne feraient pas comme il le souhaiterait. Il est partout, à toutes les commissions, aux délégations… On dit de lui qu’il est indispensable et il adore cela. Alors même fatigué, même âgé, il y retourne. Et il s’y cramponne. Et le dérapage est prévisible car le plus sûr moyen de passer du pouvoir à l’abus de pouvoir est de l’exercer seul.

    Deuxième question : Que fait un chef quand il se sent menacé ? Il divise et menace… Il cherche d’abord à isoler son adversaire. Il essaierait même d’être sympa avec les amis de celui-ci juste histoire de semer la zizanie. Et de son côté, attention : ses collaborateurs ne sont pas forcément tous contents de leur sort. Il a autour de lui de jeunes loups qui prendront un jour sa place, alors il faut tenir ses troupes, se faire craindre (subtilement, pas ouvertement quand même !) de tous ses carriéristes sans âme qui se sont rangés de son côté seulement parce que c’était celui du plus fort. Car quand les gens ne craignent plus le pouvoir, c’est qu’ils en espèrent déjà un autre…

    Où se situe Mr Izard là-dedans ? Je vous laisse relire ce tract pour apprécier.

    Répondre

  2. arnaud BOUHIER 20 avril

    pour la grenouille,
    loin de moi l’idée de jouer un quelconque « jeu politique » dans mon implication au sein du Conseil Municipal et bien que je sois le plus jeune au sein de ce Conseil, je compenserai par ma motivation à faire changer les choses.
    J’ai effectivement été déçu par la manière dont Mr IZARD gère ce Conseil mais encore plus par l’attitude des autres conseillers municipaux de sa liste qui sont totalement dépourvus de libre arbitre (certains viennent même sans papiers ni crayons assurer une présence physique). Vous me direz que tout a été discuté en amont mais bon…
    Ainsi,lors du dernier Conseil Municipal, nous avons débuté par le compte-rendu où était omis le fait que Mr le Maire avait sollicité l’intervention de la gendarmerie pour faire sortir Mr TESCHER de la salle ainsi que diverses interventions de la liste d’opposition quant aux points à l’ordre du jour…..
    Puis, après avoir entamer l’ordre du jour et dès la question 2 nous avons été sommés de ne plus intervenir afin de ne plus troubler l’ordre de ce Conseil Municipal !!!
    Nous nous sommes donc abstenu jusqu’à la fin afin que chacun puisse se coucher à une heure décente.
    Tous les points ont été survolés (lus par Mr le Maire) à la vitesse de la lumière et entérinés.
    à nos questions posées en amont du Conseil Municipal, voici ses réponses:
    1) une commission centre-bourg verra le jour quand il le décidera (à suivre donc)
    2)pour l’isoloir nous en avions donc un à disposition. MERCI
    3)la commission financière reste en place telle qu’elle est, merci d’avoir essayé mais je fais ce que je veux..
    4)nous souhaitions organiser une rencontre avec le personnel, merci de voir avec les adjoints concernés ou de faire le nécessaire par vous même. Très pratique ma foi.
    5)mise à disposition d’un local pour la liste d’opposition afin de se réunir: merci de venir dans les salles de la mairie aux heures d’ouvertures où de contacter Mlle DUFOUR afin de réserver la salle sous la poste.
    6)pas de délégué à la CLIS, décision de Mme la préfet.
    7)en ce qui concerne les horaires des commissions voir avec les adjoints concernés mais ceux-ci ne daignent pas nous appeler afin de convenir ensemble d’un rendez-vous.
    8)demande de motion pour le Tibet: ils nous ont présenté une motion parallèle qui a été votée mais pas la nôtre.
    vu sous cet angle vous pouvez là aussi vous rendre compte de la place qui nous est accordé et de l’estime que l’on nous porte….
    ET VOUS APPELER ça un froissage d’idéal!!moi je dirais plutôt un foutage de gueule oui! et je reste poli!

    Répondre

1 2

Laisser un commentaire

Michel TAMISIER - SAINT-YRI... |
ENSEMBLE POUR SAINT-BONNET-... |
courrierapolitique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | fndouai2008
| christinescellemaury
| Construire avec vous le du ...