Projet de construction de l’accueil de loisirs maternel « La Farendole »

Mardi 29 avril, à la salle Paul Eluard, s’est tenue la présentation du projet de construction de l’accueil de loisirs maternel «  La Farandole  » en présence de l’architecte, Gérard Valleron. (M. Valleron étant l’architecte attitré de la commune de Rilhac-Rancon. A son palmarès : la salle Paul Eluard, l’espace multi-accueil). Cette réunion publique a rassemblé les membres du conseil municipal, le personnel communal de La Farandole et quelques parents d’élèves de l’école maternelle, ces derniers découvrant avec nous le projet. Il est évident qu’il aurait été préférable qu’ils soient associés au projet lors de la commission élargie du mois de février.
Après nous avoir présenté le site de la Bische, M. Alvarez nous a parlé des normes auxquelles devrait répondre le futur accueil de loisirs. Après quelques explications, nous comprenons que les normes HQE (hautes qualités environnementales) ne seront pas retenues malgré les promesses de la campagne électorale…

Lors de la découverte du plan avec l’architecte un certain point semble interpeller les parents et le personnel, c’est la superficie du dortoir : 22 m2 environ (sachant qu’à l’heure actuelle le centre d’accueil est habilité pour recevoir 30 enfants et que dans l’avenir il pourrait être habilité à recevoir 50 enfants de 3 à 6 ans ) le dortoir paraît un peu exigu.

Pour un investissement total de 548 406 euros, avec une participation de la CAF à hauteur de 66 000 euros (la responsable de la CAF n’avait pas l’air en accord avec ce chiffre) et du Conseil Général pour la première tranche de 23 500 euros, il ne faudrait pas concevoir un coin repos trop petit.

Il serait temps de valoriser le site de la Bische, dont tout le monde parle et que tout le monde nous envie. Outre cet accueil de loisirs, quelles autres réalisations la municipalité compte-t-elle y faire ? Mystère…



CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2008 (SUITE ET FIN)

Quelques jours avant ce Conseil Municipal, nous avions déposé, outre les questions écrites évoquées lors du précédent article, une proposition de motion de solidarité avec le peuple tibétain. Ce point mérite un développement à lui tout seul tant il est représentatif de l’ensemble des méthodes appliquées par Roland Izard pour nous isoler et nous mépriser.

(suite…)



CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2008 (SUITE)

Outre les points à l’ordre du jour figuraient à ce Conseil un certain nombre de questions que nous souhaitions voir poser. Roland Izard s’est donc donné la peine d’y répondre.

1°) Commission « aménagement du centre-bourg » : cette commission sera-t-elle de nouveau formée ? Est-il possible de travailler avec la CAUE (Conseils en Architecture, Urbanisme et Environnement) qui est gratuit plutôt qu’avec des cabinets d’études payants et fort chers de plus ?

Réponse : Cette commission sera reformée si le besoin s’en fait sentir. Quant au CAUE, il est certes gratuit mais ne traite pas de la partie financière des dossiers.

Observations : Quand le besoin s’en fera-t-il sentir ? Quand il n’y aura plus de terrain disponible dans le centre après mise en place d’une station de lavage derrière les ateliers et couverture des tennis situés au même endroit ? Par ailleurs, il est curieux de prétexer l’incompétence du CAUE en matière de finances. En effet, il s’agit là, paraît-il, du point fort de Roland Izard, c’est son dada, même. En quoi a-t-il besoin qu’un cabinet de conseils, payant, élabore les projets jusques et y compris leur financement ? Il devrait assumer cette tâche lui-même.

2°) Confidentialité des votes en Conseil Municipal : compte tenu de l’exiguïté de la salle, chacun peut lire tranquillement les bulletins de vote que son voisin remplit. En matière de confidentialité, on a vu mieux…

Réponse : Un isoloir a été mis en place dans la salle.

Observations : Quel Conseiller de la majorité aura le courage d’aller s’isoler pour remplir son bulletin de vote, signifiant ainsi qu’il ne choisit pas la ligne tracée par son Maire ?

3°) Présence de Roland Izard à la Commission « finances » : en sa qualité de Maire, il est président de fait de toutes les commissions. En se présentant au scrutin pour désigner les membres de cette commission, nous estimons qu’il prend la place d’un autre conseiller.

Réponse : J’ai tout de même le droit de me présenter à cette commission.

Observations : Nous pensons que non, il n’a pas le « droit » puisqu’il en est président de fait. Cette question sera soumise de nouveau au prochain Conseil.

4°) Rencontre entre les nouveaux élus (de la majorité et de l’opposition) et le personnel municipal : il s’agit d’une proposition de la commission « communication ». Des modalité ont-elles été arrêtées ?

Réponse (vague) : Oui, enfin, non, en fait, c’est compliqué, on va voir…

Observations : Peut mieux faire.

5°) Local des Conseillers de l’opposition : il s’agit d’une disposition réglementaire.

Réponse : Quand la Mairie est ouverte, les Conseillers de l’opposition peuvent toujours disposer d’une salle pour se réunir, sinon, ils peuvent réserver une salle (sous la poste, Marie Laurencin, …).

Observations : Réponse non satisfaisante, la loi prévoit un local indépendant et d’accès libre. La question sera donc posée de nouveau et plus fermement.

6°) Commission Locale d’Information et de Surveillance de l’incinérateur de Beaubreuil : est-il prévu d’avoir un représentant de notre commune à cette CLIS ?

Réponse : La préfecture ayant restreint le champ d’application de cette CLIS, la Mairie de Rilhac-Rancon n’y est pas représentée.

Observations : Cette réponse sent le faisandé, comme les fumées de l’incinérateur en question. Nous prendrons des renseignements complémentaires avant de revenir à la charge.

7°) Horaires de réunion des commissions : certaines commissions se sont réunies en semaine à 17H30. Cela constitue une gêne certaine, par exemple nous n’étions que trois sur six à une commission « personnel communal ».

Réponse : A voir avec les présidents de ces commissions.

Observations : Les présidents de ces commissions sont…Roland Izard, président de droit (Code Général des Collectivités Territoriales). Il voulait sans doute parler des vice-présidents.

Ces réponses relèvent vraiment du minimum syndical. Nous ne pouvons pas nous en satisfaire et continuerons inlassablement à porter à la connaissance du Conseil les points qui nous paraissent importants. Ainsi, nous n’avons pu aborder le problème de la réouverture de la cinquième classe à la maternelle (nous étions privés de parole), mais il est étonnant de constater que la majorité n’a pas évoqué cette question.

Plus symptomatique, la motion que nous avons déposée sur le peuple tibétain. Ce point fera l’objet du prochain article.



COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL (1ère partie)

Vendredi 11 avril s’est tenue la troisième réunion du Conseil Municipal de la troisième mandature de Roland Izard. Comme prévu, l’ambiance fût extrêmement tendue.

Figuraient à l’ordre du jour, outre l’approbation du compte-rendu de la précédente réunion, les 20 points devant faire l’objet d’une délibération et les questions écrites que nous avons déposées quelques jours plus tôt.

(suite…)



CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2008

Pour cause de vacances, vous n’aurez qu’en milieu de semaine notre compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 11 avril. Vous y lirez comment Roland Izard traite son opposition. Vous y découvrirez également la haute opinion que notre Maire a de cette assemblée et le rôle qu’il entend lui voir jouer. Vous y apprendrez enfin comment les Conseillers de la majorité se débrouillent pour ne pas voter une motion émanant de la minorité, même si la-dite motion paraissait opportune et justifiée, quand bien même cette motion avait été votée en l’état par le Conseil Municipal de Limoges…



CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2008 (SUITE)

Nous avons reçu notre invitation au prochain Conseil Municipal qui se tiendra vendredi 11 avril à 20h30 salle du Conseil. Cette réunion étant publique, nous vous invitons à y venir nombreux pour découvrir par vous-même cette honorable assemblée, ses débats ouverts et constructifs, son ambiance inimitable… Après l’ordre du jour (précédent article) voici les questions que nous y ajoutons.

(suite…)



CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2008

ORDRE DU JOUR :

  • - Diverses questions d’ordre budgétaire (affectation des résultats 2007 du budget principal et de budgets annexes, fixation des taux d’imposition locale, budgets principal et annexes 2008, tarifs du service de l’eau),

  • - Subvention à la classe de neige,

  • - Constitution du CCAS et élection des membres représentants le Conseil Municipal,

  • - Désignation des correspondants « défense », « pandémie », et des délégués à la CLIS Valdi Le Palais, à la CLIC Primagaz, à la SELI,

  • - Modification du tableau des effectifs,

  • - Dénominations des voies du lotissement « les hauts de Combaud »,

  • - Convention avec le Département,

  • - Informations diverses.

A ces points s’ajouteront les différentes questions que Roland Izard nous a demandé de transmettre par écrit à quelques (?) jours de la réunion du Conseil.



TOUTE TOUTE PREMIERE FOIS…

Les premières commissions municipales viennent tout juste de se dérouler et déjà des styles très différents s’imposent. Les deux premières réunions concernaient le personnel communal , d’une part et l’environnement et le développement durable d’autre part, suivies deux jours après par la commission finances.

(suite…)



CANULAR

Bien sûr, l’article d’hier 1er avril (« tenue de soirée obligatoire ») était un canular. Pas de ma part, mais d’un plaisantin qui, il faut bien l’avouer, nous a bien eus. Surfant sur le climat délétère qui règne au sein du Conseil Municipal, il nous a fait démarrer, pour au moins deux d’entre nous, au quart de tour.

On ne nous y reprendra pas. Au moins jusqu’à la prochaine fois.

Plus sérieusement, les commissions municipales sont en train de se mettre en place. Elles devraient toutes se réunir avant la fin de la semaine. Nous vous ferons part de notre ressenti avant samedi.



TENUE DE SOIREE OBLIGATOIRE

Nous venons de recevoir un mail. Je ne peux pas résister au plaisir de vous en livrer le texte en exclusivité :

 » Madame, Monsieur,

Suite à la demande de certains d’entre vous, nous  vous informons que les dates et horaires des commissions sont fixées par les Adjoints en charge des-dites commissions et ne seront pas modifiées.

Par ailleurs, et dans un souci de digne représentation de notre commune, nous vous rappelons qu’une tenue correcte (port de la cravate pour les hommes, tailleur pour les dames) est vivement souhaitée.

Nous vous remercions de votre collaboration.

                                                                                   Mairie de Rilhac-Rancon  »

ainsi que la réponse que je lui  ai apportée :

« Je suppose que ce message est une plaisanterie. Je suis content que l’atmosphère se détende ! Pour ma part, je pense que compte-tenu de l’ambiance qui règne au sein des instances représentatives, la tenue de sport serait plus appropriée… Quant au choix des horaires, je vous fais confiance pour rester insensibles à nos demandes d’horaires plus adaptés.

Cordialement.

Didier TESCHER  »

Ceci se passe de commentaires…



Michel TAMISIER - SAINT-YRI... |
ENSEMBLE POUR SAINT-BONNET-... |
courrierapolitique |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | fndouai2008
| christinescellemaury
| Construire avec vous le du ...